Contrôle de l’action de l’Exécutif : Le PVI au scanner ce jour au parlement

Publié le par L'informateur

Au nombre des 4 points inscrits à l’ordre du jour en plénière de ce jour, figure en premier la communication du gouvernement sur le programme de vérification interne (Pvi). C’est en réponse  aux préoccupations des députés soulevées avec insistance lors de l’étude du projet de la loi de finance gestion 2012 et relative aux réformes enclenchées au Port Autonome de Cotonou d’une  part et de l’autre à la question d’actualité de l’honorable Isidore Gnonlonfoun en date du 11 novembre 2011. Le Pvi, comme beaucoup s’en doute est l’une des réformes contestée par une frange importante de la population béninoise. Elle a failli emporter  le poste de certains agents de la douane. Les contestations n’ont pas fini dans certains milieux et le doute plane  même si le gouvernement fonce. Pour repréciser les choses et les clarifier d’avantage, il décide  de passer devant la représentation nationale ce jeudi 26 janvier 2012 pour  une communication sur le Programme de Vérification des Importations nouvelle génération. L’actualité au niveau du Port ces jours-ci, le difficile décollage du PVI, l’attente toujours longue de ses retombées, la résistance, la non adhésion de certains acteurs portuaires, la descente du premier ministre puis du Président de la République expliquent bien l’opportunité de l’acte que va poser ce jour le Gouvernement face aux députés. Il s’agira certainement de repréciser aux honorables,  l’importance du PVI nouvelle génération dans l’économie béninoise, son historique, son contexte, ses enjeux et ses outils. Ce travail doit certainement être  présenté par le premier ministre Iréné Pascal Koukpaki ou à défaut le ministre de l’Economie et des Finances Mathys Adidjath.

Avertissons que quelque soit le présentateur, la pilule ne sera pas facile à avaler surtout avec la présence des députés comme Léon Comlan Ahossi,  qui avait déjà publié un mémoire radioactif sur le programme de vérification des importations, Vlavonou Louis, lui aussi ancien agent de la douane, Eric Houndété et Augustin Ahouanvoébla, tous membres de l’opposition. En tout cas, rien que par ce seul point, la plénière de ce jour est annoncée intéressante.

Geoffroy Wusa 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article