Contentieux judiciaire avec une société britannique : Dame Françoise Vianou et l’affaire des 2 milliards

Publié le par L'informateur

Une somme de 2 milliards due par dame Françoise Vianou est en train de mettre à mal la crédibilité du Bénin chez les Britanniques. En fait,  sur la base d’un soit transmis du parquet de Cotonou, dame Vianou Françoise a été interpellée puis écoutée mardi par la gendarmerie. Cette femme d’affaires aurait un contentieux juridiques et commercial avec une société britannique. Le contentieux porterait sur 2 milliards de francs Cfa. Dame Françoise Vianou serait en affaire avec cette société britannique qui lui fournirait des produits qu’elle vendrait et rembourserait ensuite. Mais depuis peu, le montant de 2 milliards serait resté impayé par dame Vianou. A y voir de très près il s’agit bien d’une affaire commerciale et privée qui serait régie par des lois civiles et surtout par les accords de l’Ohada. Mais où est le problème pour que la question agite les esprits même en Grande Bretagne ?

Au début du contentieux, le parquet a envoyé un soit transmis à la gendarmerie. Les Officiers de police judiciaire (Opj) ont interpellé dame Vianou et elle a été écoutée. La société britannique a réussi à faire condamner la femme d’affaires et a obtenu une saisie conservatoire sur les biens vendables dans toutes ces boutiques. Le parquet a fait mettre des scellés au niveau de toutes ces boutiques. Donc l’accès et la sortie à ces boutiques sont interdits formellement. Mais il est revenu que dame Françoise a réussi par quelque  alchimie à vendre tous les produits contenus dans ces boutiques et à se la couler douce à Cotonou. La société victime a signalé la situation à la justice béninoise. Dame Vianou est à nouveau interpellée puis écoutée au parquet. Mais la femme d’affaire a réussi à sortir sans les menottes aux mains après l’audition qui a eu lieu mercredi. Elle vit désormais paisiblement à Cotonou sans être inquiétée.

La société britannique et ses représentants au Bénin sont embêtés par la situation. Voir dame Vianou se jouer ainsi de la justice sans que personne ne puisse prendre une décision contre elle fait mal et inquiète les hommes d’affaires étrangers.

Des informations font état de ce que dame Françoise Vianou aurait de bonnes entrées politiques au Bénin. Mais où est la justice pour tous ? Ne va-t-on pas vers un discrédit des opérateurs économiques béninois et même de la justice béninoise en qui les hommes d’affaire étrangers risquent ne plus avoir confiance.

Nous reviendrons dans nos prochaines parutions sur tous les détails, les tenants et les aboutissants de ce dossier qui n’honore pas les Béninois, la justice béninoise.

Claude ALOFA

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article