Congrès du Parti du renouveau démocratique ce week-end : Me Adrien Houngbédji ne quittera pas les choses (Gaston Zossou désormais membre du Prd)

Publié le par L'informateur

Le Parti du renouveau démocratique tient, du 11 au 12 février, son troisième congrès à Porto-Novo. Les militants souhaitent que Me Adrien Houngbédji reste à la tête de ce Prd qui enregistre l’adhésion de Gaston Zossou.

Ceux là, qui ne veulent pas voir Adrien Houngbédji à la tête du Prd, vont attendre encore un peu. Le leader des « tchoco-tchoco » ne va emboiter le pas à Bruno Amoussou qui a quitté la présidence de son parti, le Psd. L’ancien Premier ministre de Kérékou va conduire encore les destinées de son parti pour un bon moment.

Le fait de rester à la présidence du Prd ne vient pas de Houngbédji lui-même. « Nous, militants, nous voulons que Houngbédji reste encore à la tête du parti pour nous prodiguer des conseils. Nous avons encore besoin de lui », a déclaré, hier, le maire de Porto-Novo Océni Moukaram sur Canal 3 Bénin. Selon lui, leur leader ne veut aucunement  s’accrocher à son poste. Ce sont les jeunes qui s’opposent à son départ. Ce qui va leur permettre d’aller à l’école du leader charismatique des « tchoco-tchoco » pour bien diriger le parti après lui.

Le président du comité préparatoire du congrès a expliqué que tout est  fin prêt pour la tenue de ces assises politique dans son fief. Les travaux en commission vont commencer dès aujourd’hui au pays des « Aïnonvi ». Les grands travaux démarrent demain. Toutes les convocations sont parties, à en croire le maire de Porto-Novo. Un congrès qui va permettre aux jeunes, aux femmes et aux sages du Prd de repartir sur de nouvelles bases.  Océni Moukaram annonce la participation effective de plusieurs milliers de congressistes.

Zossou porte le maillot des « choco-tchoco »

En effet, Adien Houngbédji a pêché un gros poisson. L’ancien ministre de la communication de Kérérou est attendu à ce congrès. Gaston Zossou veut officialiser son appartenance au Prd. Une adhésion que les « tchoco-tchoco » veulent en faire une fête. On se rappelle de la fouge politique de Zossou lors des communales de 2002 à Porto-Novo. Il a organisé de gigantesques marches, histoire de prendre la municipalité de la capitale politique du Bénin aux militants arc-en-ciel. Mais avec son mouvement « Anfani », le porte-parole du gouvernement Kérékou a mordu la poussière devant la machine Prd.

Mais ces temps-ci, les relations politiques entre Houngbédji et Zossou se sont améliorées. Mieux, ce dernier a mouillé les maillots pour le candidat de l’Union fait la nation à la présidentielle écoulée. En dépit de l’«échec » à polémique du porte flambeau de l’Un, Gaston Zossou n’est pas allé à la mouvance de Boni Yayi. Il a gardé de bonnes relations avec le candidat malheureux. En plus, il entend prendre les couleurs arc-en-ciel aux côtés de l’ex-Premier ministre du général révolutionnaire. 

Aziz IMOROU 

Publié dans Politique

Commenter cet article