Commune d’Allada : L'honorable Lucien Houngnibo bouté du conseil communal

Publié le par L'informateur

11 sur  les 19 conseillers communaux  de la commune d’Allada se sont réunis en session extraordinaire le jeudi dernier à la salle de conférence de la mairie. Ils ont voté à l’unanimité la destitution de la tête de l’administration communale de  l’ancien maire Lucien Houngnibo. Et pour cause. Le maire sortant a été l’un des heureux élus lors des élections législatives du 30 avril 2011. Il siège donc désormais à l’Assemblée nationale pour le compte de la 6ème législature et y est envoyé par les populations de la 5ème circonscription électorale. Député-maire ? L’équation ne devrait pas être difficile à résoudre. La loi dispose en effet que nul ne peut cumuler ses fonctions de représentants de la nation à l’assemblée nationale avec celles qui lui permettent de gagner quelques émoluments tirés des fonds publics.

Il a donc fallu seulement 45 minutes aux 11 conseillers communaux pour définitivement  sortir  Lucien Houngnibo de l’administration communale.

En conséquence de ce vote, le conseil, en toute souveraineté, a  unanimement accepté de confier  le désormais “vacant“ poste du maire au 1er adjoint  Grégoire Houadjèto avec plein pouvoir de liquider les affaires courantes de la commune jusqu’à la constatation de vacance de poste par le préfet des départements de l’ ‘Atlantique et du littoral. Dans le cas échéant, Grégoire Houadjèto devra, sous un délai de 15 jours, convoquer une autre session en vue de l’élection par le conseil d’un tout nouveau maire.

Le conseil statuant à partir des  articles 50  de la loi N° 97-029 du 15 janvier  1999 portant organisation des communes en république du Bénin, de l’ article 37 de la loi 2007 – 28 du 13 novembre 2007 fixant les règles particulière applicables  aux élections des membres des conseils communaux ou municipaux en république du Bénin et  de l’article 21 de la loi 2010-35 portant règles particulière pour l’élection des membres de l’assemblée nationale adoptée le 24 Aout 2010 par l’assemblée nationale du Bénin  a constaté que Lucien Houngnibo ne saurait plus,  au regard des dispositions légales, prétendre au titre de maire ni de conseillé communal.

Selon des sources proches  de l’honorable lui-même,   sa démission n’a pu être effective  dans le délais légal prescrit en raison du recours contre lui porté par l’honorable Ismaël Tidjani Serpos pour  invalider son siège  à l’assemblée nationale. L’honorable Tidjani Serpos aurait évoqué des raisons selon lesquelles le maire Lucien Houngnibo aurait utilisé des moyens de la voirie de la mairie pendant la campagne électorale et ce au frais propre du maire.

Aux dernières nouvelles  le maire Lucien Houngnibo, informé de sa destitution,  aurait envoyé  un avis de convocation d’un autre conseil communal extraordinaire pour lundi avec objet « annonce de la démission du maire  et divers».

Le 14 juin dernier le conseil a déjà demandé au préfet Placide Azandé de constater la vacance de poste mais la lettre est sans réaction de l’autorité préfectorale.

 

Claude ALOFA

Publié dans Politique

Commenter cet article