Chute d’un camion-citerne rempli de liquide inflammable à Zoukou : Le Bénin a encore frôlé une catastrophe !

Publié le par L'informateur

Samedi dernier, aux environs de 10 heures, un camion-citerne s’est renversé sur la voie inter-Etat Cotonou-Bohicon aux encablures de la localité de Zoukou. Le liquide transporté s’échappait à flot. Et malheureusement les populations elles aussi y accouraient en bandes !

 

Qui l’eût cru ? Voir des populations du Bénin accourir avec bassines, sauts, bidons et autres récipients en main vers un camion-citerne renversé et qui laisse échapper son contenu ! Beaucoup auraient parié que non. Mais c’est hélas le spectacle malheureux auquel les voyageurs sur le tronçon Cotonou-Bohicon ont assisté tout ébahis le samedi 2 juillet. Personne n’a voulu se laisser conter l’histoire de la « manne » que Dieu a bien voulu leur offrir. Femmes, hommes, vieux, jeunes et enfants tous cherchaient à remplir leurs récipients du fameux liquide. Le chauffeur et ses apprentis n’avaient que leurs yeux pour pleurer la perte que constituait cette échappée du liquide contenu dans leur camion. Mais c’était pour le "bonheur" de ces pauvres populations. Analphabétisme ? Amnésie ? Ou aveuglement ? Seuls les sociologues diront ce qui a empêché les populations de Zoukou de se souvenir de la triste et pitoyable catastrophe survenue il y a quelques années à Porga.

Fort heureusement, le liquide transporté était du gas-oil, un liquide beaucoup moins inflammable que l’essence. Mieux le chauffeur et ses apprentis ont eu le réflexe de faire appel aux forces de l’ordre qui, elles aussi, ont répondu promptement à l’appel au sinistre. Le pire a été évité. Mais l’interrogation demeure. Si les Ong et associations et l’Etat n’arrivent pas éduquer le peuple, on aurait espéré que les événements malheureux tels la catastrophe de Porga pourraient faire prendre conscience aux populations béninoises.

Pourvu que le pire ne soit pas à venir !

 

Claude ALOFA

Publié dans Société

Commenter cet article