Ccib : Comment Zocli d’Alcantara joue solo

Publié le par L'informateur

15 décembre 2011-15 mars 2012. Ce jour, cela fait exactement trois mois que le sieur Pierre Alcantara Zocli a été nommé à la tête du comité transitoire de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). Et sa lettre de mission est sans ambages. Il doit pouvoir accomplir la mission pour laquelle il a été nommé et partir dans un délai de trois mois. Ainsi donc, le président du comité transitoire de la Ccib ne devrait pas se rendre à son bureau ce jour. Parce qu’il a fini son mandat. Sa présence sur les lieux pourrait laisser libre cours à des  interprétations tendancieuses. Il devrait donc partir ce jeudi. Et vu tous les biens qu’on dit de lui, dans certains milieux, on susurre que ce n’est pas exclu que l’intéressé dépose le tablier et attend la suite que le gouvernement donnera à ce dossier. Il n’est pas inutile ici de rappeler que lui- même avait déclaré qu’il n’a même pas cru devoir donner une suite à la proposition de sa nomination. Il doit donc pouvoir partir, un peu comme il est arrivé. Surtout qu’il n’était pas trop chaud pour occuper le poste. Peut-être que le gouvernement va le rappeler pour continuer le boulot surtout lorsqu’on sait que la principale mission pour laquelle il a été nommé reste à accomplir.

En effet, Pierre Zocli a été nommé pour refaire les textes de la Ccib et faire organiser les élections dans les meilleurs délais. Mais force a été de constater qu’il s’est plutôt employé à autre chose. Il faut aller revisiter sa déclaration à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux au personnel de la Ccib pour s’en convaincre. D’abord, il a commencé une chasse aux sorcières : la cellule de communication, la direction des affaires financières et autres responsables de la maison. Mais à la surprise générale de tous, il vide aussi le secrétaire général. Au départ, des observateurs ont cru que le limogeage de ce dernier était stratégique. Mais par la suite, il vide tout le secrétariat général. Finalement, les uns et les autres se demandent si Pierre d’Alcantara n’est pas en train de jouer solo. Puisque le Sg qui lui servait un peu comme un éclaireur dans la maison a été remercié sans ménagement. Finalement, il est avec qui ? Ou alors, qui est avec lui pour l’appuyer dans tout ce qu’il fait et qui essuie tant de critiques?

M. Zocli se crée beaucoup d’inimités à la tête de la Ccib au lieu de s’adonner à la mission pour laquelle il a été nommé. Il multiplie les conférences de presse, pour dit-il, annoncer des réformes. Il va jusqu’à initier un  audit de la Ccib. On apprend que le cabinet serait même déjà connu, sans appel d’offre. Le palais qui réfléchit déjà à la suite à donner à cette transition saura prendre les mesures idoines pour l’intérêt de la Ccib.

Laurent Akouêyikou

Publié dans Actualité

Commenter cet article