Audition publique spéciale et urgente à la Haac : « Le Béninois Libéré » exclut de l’espace médiatique national

Publié le par L'informateur

« Le Béninois Libéré », ancien journal paraissant au Bénin ; c’est bien à ce temps de conjugaison qu’on est censé parler du quotidien de Mènontin vons du collège "Martin Luther King". Mieux, le directeur général et le directeur de publication de cet organe sont interdits, jusqu’à nouvel ordre d’exercer la profession  de journaliste et de création d’organe de presse en République du Bénin. C’est la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) qui en a décidé ainsi après une audition publique spéciale des responsables de cet organe. Audition vraiment spéciale aussi dans sa manière que dans la précipitation de sa convocation. La Haac s’explique et dit qu’en cas d’urgence elle est autorisée à prendre une telle décision de convoquer les soupçonnés coupables sans délai. La raison de l’incrimination de cet organe est qu’il a été rendu public dans ses colonnes une information qui est titrée « Conseil de l’entente au Bénin : Du Vent ! Cotonou a servi hier d’un cadre d’amis mal élus qui se sont retrouvés pour se féliciter mutuellement»

Aboubacar Takou, directeur général et promoteur de l’organe incriminé et Eric Tchiakpè, directeur de la publication opposent aux conseillers de la Haac leur droit de défenses en tant que citoyens béninois. Ils disent de ce fait que la Haac ne devrait pas les convoquer sans motif clairement exprimé dans la note de convocation et sans un délai pour préparer les informations et la défense. Parlant de ces arguments, l’information fait état de ce que c’est mercredi dans l’après-midi que le directeur général et le directeur de publication ont reçu la convocation, une convocation qui ne porte pas la mention du motif de la convocation.

Que dire d’autres !

Les associations professionnelles elles ont publié deux communiqués dans lesquels elles. ont de la peine face à une telle décision mais elles soutiennent l’opération de salubrité initiée par la Haac. Enfin elles s’interrogent sur l’efficacité des décisions de la Haac.

(Lire ci-après les deux communiqués de l’Upmb et du Cnpa).

 

A propos des sanctions de la HAAC contre certains médias

Communiqué conjoint UPMB CNPA

Les Associations professionnelles des médias du Bénin : l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB) et le Conseil National du Patronat de la Presse et de l’Audiovisuel du Bénin (CNPA Bénin) ont suivi avec beaucoup d’intérêt les dernières séances d’audition publique organisées par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) ainsi que les sanctions qui en ont découlé à l’encontre des organes de presse, de leur promoteurs ou directeurs qui ont été convaincus de violation des règles déontologiques de la profession, des sanctions allant de l’injonction de présentation d’excuses aux victimes des mauvaises pratiques incriminées jusqu’à des suspensions temporaires de parution ou de diffusion d’émission.

Plus particulièrement, les Associations professionnelles des médias du Bénin ont enregistré avec grande peine la sanction très lourde d’interdiction définitive de parution du Journal LE BENINOIS LIBERE et de l’interdiction jusqu’à nouvel ordre de l’exercice du métier de journaliste faite au Promoteur et au Directeur de publication dudit Journal.

Même si toute fermeture d’un journal est une restriction d’un espace de liberté dans une nation qui avance dans sa marche démocratique, les Associations professionnelles des médias qui ont toujours œuvré pour davantage de pratiques professionnelles saines, constatent le caractère pédagogique desdites sanctions.

Voilà pourquoi l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB) et le Conseil National du Patronat de la Presse et de l’Audiovisuel du Bénin (CNPA Bénin) appellent tous les acteurs des médias à faire davantage preuve de rigueur professionnelle dans le traitement des informations. Car en ces moments où nous aspirons à une réforme législative en vue de la suppression des peines privatives de liberté pour les faits qualifiés de délits de presse, nous devons donner davantage de gage de ce que liberté de presse rime avec responsabilité et professionnalisme.

Cotonou le 8 décembre 2011

Pour le CNPA                                                                                    Pour l’UPMB

Malik GOMINA                                                                                 Brice HOUSSOU

 

 

 

A propos des séances d’audition publique de la HAAC

Communiqué conjoint N°2 UPMB CNPA

Les Associations professionnelles des médias qui ont toujours œuvré pour davantage de pratiques professionnelles saines, tout en soutenant la HAAC dans son œuvre de salubrité et en constatant le caractère pédagogique des sanctions, expriment néanmoins les inquiétudes et questions suivantes :

-est-il possible de sanctionner à la mesure de la gravité des fautes, sans aller jusqu’à la fermeture définitive ?

-les observations et propos (tant dans la forme que dans le fond) d’un des conseillers lors de la dernière audition publique (propos largement relayés par les médias audiovisuels) ne contrastent-elles pas avec la pédagogie même de la procédure et le but poursuivi ?

-les auditions publiques, au-delà de leur caractère pédagogique prouvé et très utile pour l’assainissement de la corporation, doivent-elles continuer à être diffusées comme dans les formes actuelles ? Autrement dit, l’image de toute une corporation doit-elle continuer à être ainsi écornée dans l’opinion, à l’occasion des admonestations et sanctions contre les contrevenants aux règles déontologiques ?

En tout état de cause, les Associations professionnelles espèrent que, la HAAC, dans la dynamique de l’appui à l’assainissement de la corporation, restera dans la limite de ses attributions constitutionnelles, en matière de sanctions disciplinaires et continuera à protéger la liberté de la presse et la liberté d’expression au Bénin.

 

Cotonou le 8 décembre 2011

Pour le CNPA                                                                                    Pour l’UPMB

Malik GOMINA                                                                                 Brice HOUSSOU

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article