Assemblée Nationale : Nago présente enfin son rapport d’activité jeudi prochain

Publié le par L'informateur

A en croire aux conclusions de la réunion du bureau de l’Assemblée nationale et de la conférence des présidents tenues au palais es gouverneurs hier, le président de l’Assemblée Nationale, le professeur Mathurin Coffi Nago doit présenter son rapport d’activité le jeudi 10 mai 2012. Ce sera au cours de la séance plénière. Il s’agira au président Nago de faire le point des activités qu’il a menées pour le compte de l’Assemblée Nationale au cours de la dernière session ordinaire. Du moins c’est ce que recommande l’article 21 du règlement intérieur de l’assemblée nationale au niveau du chapitre 5 concernant la reddition de compte.

En effet l’article en question stipule que le président de l’Assemblée nationale doit présenter son rapport d’activité au début de chaque session ordinaire. Mais force est de constater que depuis l’ouverture le 12 avril dernier de la session en cours, l’absence de son rapport a suscité assez de polémique au niveau du parlement. L’illustration la plus récente reste et demeure la question préjudicielle soulevée par l’honorable Quenum Epiphane au cours de la séance plénière du jeudi 27 avril dernier au sujet du rapport d’activité du Nago. Il avait d’ailleurs été soutenu par ses collègues Rosine Soglo et Candide Azannaï qui ont à l’époque soutenu la question préjudicielle et pensaient que le rapport de Nago doit passer avant tout autre dossier programmée pour la session. Il a fallu la suspension demandée par le député Rachidi Gbadamassi pour que les conciliabules de coulisse fassent ramener la balle à terre. Mais rappelons au passage que le député Barthélémy Kassa avait déjà pris la défense du président Nago en donnant son interprétation de l’article 21 du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Pour ce dernier, nous sommes toujours au début de la session à la date du 27 avril et l’article en question n’impose pas au président de l’Assemblée Nationale de présenter son rapport avant tout autre dossier programmé de la session ordinaire. Rappelons que cette séance du 27 avril était présidée par l’honorable Yotto Saguy en sa qualité du premier vice président de l’Assemblée Nationale car le président Nago était en voyage de travail au Cuba. C’est même la raison évoquée par Saguy pour inviter ses collègues à bien vouloir continuer les travaux en attendant le retour de Nago. C’est maintenant chose faite.

Ayant pris la mesure de la situation, Mathurin Coffi Nago a programmé la présentation et l’adoption de son rapport d’activité pour la séance plénière du jeudi 10 mai prochain. Visiblement, ce ne serait pas une activité facile pour lui car Il aura à affronter la velléité de certains députés de sa famille politique qui sont décidés à en découdre avec lui. C’est d’autant plus vrai que la passe d’arme continue toujours entre Azannaï, son collègue de la même famille et lui. C’est d’ailleurs ce dernier qui avait publiquement dit que Nago a violé le règlement intérieur qu’il est censé défendre. En plus de lui, il faut craindre le cas Nicaise Fagnon qui a aussi commencé une révolution ces derniers jours. On l’a d’ailleurs écouté plusieurs fois sur le dossier e la révision de la constitution avec son terme ‘’ Disjoncter le compteur’’.

La présidente de la commission des lois, l’honorable Aholou Kèkè est aussi à craindre dans ce danger qui guette le président Nago. On ne peut pas encore dire si elle lui fera de cadeau. Elle venait d’ailleurs de lui adresser une lettre d’une douzaine de pages dans laquelle elle a fustigé le manque de solidarité au sein de la mouvance politique. Si à tout cela, les députés de l’opposition s’ajoutent, il y a des craintes pour le rapport de Nago. En tout cas, tout laisse présager que Nago a une périlleuse activité le jeudi prochain. Mais nous devons aussi en même temps dire qu’il est un habitué pour avoir subit de façon répétée les rejets successifs de ses rapports d’activité lors de la 5 ème législature. Ajoutons qu’en plus du rapport de Nago, les députés examineront le rapport du projet de loi sur le financement du terrorisme en république du Bénin avant de revenir le lendemain vendredi 11 mai 2012 pour les ratifications. Il s’agit entre autre du Projet de loi portant autorisation de ratification de la Convention de la coopération en matière de transport routier et de transit entre les Etats membres de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (Cen-Sad), adoptée à Ouagadougou (Burkina-Faso) le 02 juin 2005 et du Projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé entre la République du Bénin et la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad) dans le cadre du financement partiel du projet de pavage de rues et d’assainissement dans les villes de Kétou, Tchaourou et Savè.

Geoffroy Wusa

Publié dans Actualité

Commenter cet article