Après les hommes politiques occidentaux : Benoît XVI donne des leçons aux hommes d’Etat d’Afrique

Publié le par L'informateur

Le Pape benoît XVI a achevé hier sa visite de trois jours en Afrique et particulièrement au Bénin. Trois jours intensément utilisés pour parcourir plus de cinq sites avec rencontres avec autorités politiques, autorités de l’église catholique, autorités religieuses de différentes confessions religieuses et des enfants. Visite au total riche en couleur pour un Pape dont l’accoutrement au cours de ce séjour n’a pas manqué de couleurs. Mais une visite qui a surtout été utile à donner de la morale aux gouvernants africains.

 

Encore un autre donneur de leçons. Mais un donneur de leçons spécial. On a connu jusqu’à ce jour les hommes d’Etat occidentaux s’ériger en guides conseilleurs des chefs d’Etat africains. Nicolas Sarkozy au Sénégal s’adresse à toute l’Afrique pour dire ce qui ne va pas et comment chacun devrait faire pour que cela aille mieux. Puis ce fut le tour de Barak Obama, président des Etats-Unis d’Amérique, de réunir à la maison blanche des chefs d’Etat africains pour leur enseigner ce qui devrait être leurs comportements pour que l’Afrique décolle. Des rumeurs avaient même fait état de ce que des injonctions auraient été données au président Boni Yayi pour qu’il ne s’amuse pas à modifier la constitution pour se maintenir au pouvoir. Rumeurs pour rumeurs, il aurait même osé revenir sur les élections présidentielles et législatives de 2011 pour dire son amertume à Boni Yayi quant à la manière dont les choses se seraient passées jusqu’à sa réélection à la présidence. Les peuples d’Afrique avaient à peine fini de s’offusquer de ses interventions dérangeantes que c’est maintenant le tour de l’autorité religieuse la plus connu du monde.  Mais ici au moins le message semble plus conseillant et plus acceptable. Il s’agit d’un père donnant des leçons à ses enfants. Catholiques ou pas tout le monde a été emballé dans les messages du Pape Benoît XVI. L’homme qualifié de saint par l’Eglise catholique s’est vu confier une mission divine. Il s’agit de dire à l’Afrique et aux africains leur mission dans un monde en pleine reconstruction. Le thème qui résume cette visite pontificale en dit long sur la mission que s’est assignée Benoît XVI à l’endroit de l’Afrique et des Africains.

« Réconciliation, justice et paix », thème très évocateur mais aussi thème laissant transparaître les difficultés actuels du monde. Le message papal n’est a priori pas adressé au monde entier ; c’est un thème qui révèle l’état d’âme actuel de l’Afrique.  On y trouve bien trois concepts qui sont comme des solutions aux divers problèmes qui minent l’Afrique d’aujourd’hui. La Réconciliation, l’Afrique en a besoin. Après plusieurs années de guerres fratricides et ethniques dont les foyers ne sont pas totalement éteints partout sur le continent, il est clair que les peuples d’Afrique ont besoin de réconciliation avec eux-mêmes au sein d’un même Etat mais aussi avec les noirs d’autres pays.

Mais cette réconciliation passe aussi forcément par la justice. Justice, ce mot qui souffre de mauvaises applications sur le continent. Le peuple soumis à des injustices de la part de leurs dirigeants politiques, sociaux et même religieuses dans certains cas. Et comme pour dire que réconciliation et justice conduisaient à la paix, ce concept est le troisième du thème de la visite papale en Afrique en général et au Bénin en particulier.

Pour atteindre son objectif, le tissu social a été visité dans son entièreté. La présidence de la République avec les corps constitués du pays, visite dans les grandes cathédrales du sud du Bénin. Mais visite très importante avec les enfants.

Tout y est passé.

 

Claude ALOFA

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article