Après l’arrestation du conseiller François Vinado : 2 millions de caution pour le suppléant de Houngnibo

Publié le par L'informateur

Exactement deux semaines après son arrestation, le ciel semble annoncer un peu de sa clarté pour un prévenu pas des moindres qui vient de faire exactement deux semaines derrière les barreaux. François Vinado puisque c’est de lui qu’il s’agit a demandé la clémence du juge pour être momentanément libre. Ce dernier est, au moment des faits, membre du conseil communal d’Allada dans le département de l’Atlantique. Selon des informations reçues de sources judiciaires, le juge d’instruction a réclamé la somme de deux millions de francs Cfa. Ceci juste pour accorder la liberté provisoire au conseiller François Vinado. Ainsi donc, le jugement viendra faire la lumière sur le dossier pour qu’on sache si cet élu est effectivement impliqué dans le dossier pour lequel il a été interpellé dans des conditions on ne peut plus douloureuses.  A l’étape actuelle du dossier, il est donc clair que le juge n’est plus contre une liberté provisoire. Et c’est au niveau de la condition posée par le magistrat que le problème se pose. Aussi, le conseiller se trouve t-il toujours dans les liens de la détention préventive. En tout cas la bagatelle n’est pas encore libérée. Et au niveau d’Allada sa commune natale, certaines bonnes volontés s’affairent pour que l’enveloppe soit. Mais pour d’autres, il ne faut même pas regarder de ce côté-là. Ce qui est sûr, la campagne pour la mobilisation des fonds va bon train et il n’est pas exclu que dans quelques jours, le conseiller dans le pétrin, retrouve une liberté provisoire.

François Vinado a été arrêté dans des conditions non encore élucidées. C’était le 25 décembre 2011. Ce fils d’Allada plus précisément de l’arrondissement de Sékou s’est retrouvé dans le conseil communal après la démission du conseiller (maire d’Allada) Lucien Houngnibo qui a préféré son nouveau mandat de député pour le compte de la 6è législature.

Selon certaines indiscrétions, cette arrestation du conseiller serait liée au dossier relatif au braquage de la recette des finances du Zou. Dans tous les cas, son arrestation intervenait une semaine après ce hold-up dont les vrais auteurs ne sont pas encore connus même si le véhicule ayant servi à l’opération a été retrouvée.

Mais pour d’autres, le nom du conseiller serait cité dans un dossier de vol d’engrais  où il aurait été soupçonné comme un receleur.

Recherché par des gendarmes de Bohicon, François Vinado a été arrêté dans un débit de boisson le 25 octobre 2011 devant les siens à Sékou où il a été élu comme suppléant du candidat Lucien Houngnibo.

Laurent Akouêyikou

Publié dans Actualité

Commenter cet article