Après l’annulation de leur lettre de licenciement : Les agents de la mairie remercient le président Nicéphore Soglo

Publié le par L'informateur

Une forte délégation des agents de la mairie de Cotonou a rencontré dans la soirée d’hier mardi 17 avril 2012 le patron des lieux, le président-maire Nicéphore Dieudonné Soglo. Il s’agit des représentants des 160 agents sans situation que la mairie avait entrepris de remercier pour répondre notamment aux exigences des partenaires au développement. Au nom de ses collègues, Raoul Fatondji a de vive voix, remercié le président-maire, de même que ses adjoints pour avoir accepté de donner une fuite favorable à leurs doléances. Ceci, en les réintégrant dans l’effectif de la mairie pour leur ainsi éviter de tomber à nouveau dans le chômage. Les ménages des 162 agents qui viennent d’être réintégrés par le maire vont retrouver le sourire.

Dans le souci de respecter les exigences des bailleurs de fonds qui apportent des appuis financiers considérables à la ville, les responsables de la mairie de Cotonou ont décidé de réduire les charges salariales. Puisque  le ratio charges salariales sur recettes de fonctionnement qui ne devrait pas dépasser les 20% a atteint depuis mars 2011, les 32%.

La mairie a alors décidé de procéder à un dégraissage du personnel. Les agents concernés, par le couvert de leur syndicat ont entamé des négociations. Le Synatrat Bénin a pu faire au maire des propositions concrètes… Les deux parties ont fini par retenu un plan social.

Aussi, l’autorité municipale a-t-elle décidé de maintenir les agents de 2010 qui ont une décision d’engagement, un arrêté de nomination ou un Contrat à Durée Indéterminée (CDI). Pour ce qui est des agents qui ont un Contrat à Durée Déterminée, ils recevront d’abord la notification de fin de leur contrat pour mesures conservatoires. Il leur sera consenti après, un renouvellement du contrat pour une durée de six mois, le temps pour l’administration de payer leurs salaires. « Si la situation financière de la Ville s’améliore les mois à venir, ils seront prioritairement réembauchés », avaient rassuré les autorités municipales lors de la cérémonie de montée des couleurs lundi dernier.

Claude Alofa

Publié dans Société

Commenter cet article