Adrien Houngbédji à propos des rumeurs de son entrée au gouvernement : « Je ne suis pas là pour distraire le peuple »

Publié le par L'informateur

Me Adrien Houngbédji a coupé cours, hier, aux rumeurs liées à son entrée  au gouvernement. Suite à un tête-à-tête avec Mathurin Nago, il affirme  qu’il est chef d’un parti d’opposition.
«Je ne suis pas là pour distraire le peuple. Je suis dans le rôle de parti d’opposition et de chef de parti d’opposition»,  déclare l’ex-candidat unique de l’Union fait la nation (Un) à la sortie d’une rencontre avec le président Mathurin Nago.
Selon le président du Parti du renouveau démocratique, il y a des dossiers sérieux de  la nation. Il est inutile de distraire les populations au sujet d’une quelconque entrée au gouvernement. Il n’y a pas de démocratie sans l’opposition. Le Prd et  son chef sont dans l’opposition. Il n’est pas question d’aller faire une  aventure au sein de l’appareil gouvernemental de  Boni Yayi.
Adien Houngbédji a expliqué que sa formation politique s’est engagée  dans une stratégie de méthode participative. Il y a des dossiers épineux de l’Etat comme la correction de la Liste électorale permanente informatisée (Lepi). Le Prd a fait un séminaire sur le sujet. Beaucoup de recommandations ont été faites dans ce sens. Lesquelles recommandations ont été déposées à l’Assemblée nationale et dans les institutions de la République. Le souhait des « tchoco-tchoco » est que ces documents soient  une contribution du parti au dossier Lépi.
Pourquoi Houngbédji tient-il ces propos ? Ces temps-ci, des rumeurs font état de ce qu’il  est annoncé au poste de Premier Ministre au sein de l’équipe gouvernementale. Beaucoup de Béninois ont cru à ces rumeurs. Les rencontres du leader des « tchoco-tchoco » avec des personnalités au sommet de l’Etat confortent la position de ceux-là. Mais l’ex-candidat malheureux à la présidentielle de 2011 a balayé du revers de la main ces allégations.
Le leader  du Prd a situé le contexte de la visite du président de l’Assemblée dans sa maison. Les dossiers de la nation doivent être  discutés entre les grands hommes politiques du pays avant que les populations ne soient informées, estime le numéro 1 des « arcs-en-ciel ». Il a précisé que la visite  de Mathurin Nago s’inscrit dans ce cadre.  La Lépi est le principal menu de leur discussion.
Nago est allé dans le même sens que  Houngbédji. « J’ai rendu  une visite de courtoisie à Houngbédji. Nous avons échangé sur certains  dossiers.  Je prends les contacts pour  aboutir à un consensus sur les grands dossiers de la nation », explique le numéro 1 du parlement.
Selon lui, Houngbédji est un des grands leaders politiques du pays. Il a un parti. Il a un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Il est allé recueillir des ides fortes auprès de lui. Les contacts du genre vont contribuer à  l’apaisement du climat politique au Bénin.
En dehors des grands  dossiers de la nation, de quoi Adrien Houngbédji et Mathurin Nago ont réellement parlé ?  Mystère !
Aziz IMOROU

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article