Acceptation de la politique de la main tendue du chef de l’Etat : Dansou Dossa du parti Marche soutient Léhady Soglo

Publié le par L'informateur

Tout comme son allié de tous les temps, la Renaissance du Bénin, le parti Marche rebaptisé « le Réveil » du président Dansou Dossa s’engage résolument dans la dynamique d’accompagner le chef de l’Etat pour une réussite de son second quinquennat. Au cours d’une cérémonie qui a eu pour cadre le siège de l’arrondissement de Zinvié dans la commune d’Abomey-Calavi, ce vice-président de l’Union fait la Nation a salué publiquement la clairvoyance du numéro 1 de la Renaissance du Bénin, Léhady Soglo, sous l’impulsion duquel la Rb a donné une réponse favorable à l’appel à la politique de la main tendue lancé  par le chef de l’Etat. Dans sa déclaration liminaire, le président Dansou Dossa a juré emboîter le pas à Léhady Soglo qui, de concert avec les instances de son parti la Rb, « a décidé en toute responsabilité, d’accompagner  et de soutenir fidèlement et honnêtement, les actions du chef de l’Etat pour un Bénin apaisé, prospère et dynamique». A l’en croire, nul n’a intérêt à laisser, Boni Yayi, tel un diable jeté dans de l’eau bénite, se battre seul face aux nombreux défis de développement qui attendent le Bénin. « Nul n’a intérêt aujourd’hui à voir le président Boni Yayi échouer car son échec sera notre échec et celui du peuple béninois tout entier qui n’aspire qu’à la prospérité partagée et à une réduction sensible de la pauvreté », a-t-il déclaré.

Il faut dire que cette nouvelle orientation prise par le parti Marche, a reçu un écho favorable au niveau des militants à la base. Les populations de Zinvié, fief traditionnel du parti de Dansou Dossa, très nombreuses, ont accueilli avec enthousiasme la nouvelle vision de leur chef de file. Elles estiment que cette nouvelle orientation pourrait sortir Zinvié de sa léthargie et surtout de « sa marginalisation des actions de développement du fait de sa politique d’opposition au pouvoir en place ».  C’est du moins la lecture faite par leur porte-parole Christophe Aïssi.

Par ailleurs, plusieurs autorités communales d’Abomey-Calavi, notamment le maire Hounsou-Guèdè, le deuxième Adjoint au maire, Bernard Loupéda, les Ca Germain Cadja- Dodo, Antoine Hounga et les conseillers communaux Norbert Aïvohozin, Liamidi Houénou de Dravo, et bien d’autres présents à cette cérémonie, ont applaudi à grands cris la nouvelle alliance qui vient d’être scellée entre le parti Marche et la grande famille de la mouvance présidentielle.

Ignace SOGLO

Publié dans Politique

Commenter cet article