Abrogation de l’arrêté relatif au marché de vitres teintées : Boni Yayi inflige un camouflet à Nicaise Fagnon

Publié le par L'informateur

Le président Boni Yayi a décidé de stopper les effets de l’arrêté du ministre Nicaise Fagnon qui attribuait le marché des vitres teintées à la société Greco Security. Désormais cet arrêté n’est plus en vigueur.  Dans la foulée, le chef de l’Etat a décidé que ce marché soit provisoirement réaffecté à la Direction générale des transports terrestres (DGTT). Au-delà du caractère désobligeant de cette décision, il faut y voir le camouflet infligé à l’ancien ministre Nicaise Fagnon. Ce dernier avait pendant longtemps été présenté comme l’homme de main du président de la République. Sur le champ politique l’ancien ministre s’était montré très actif pour la réélection du chef de l’Etat. Mais il semble bien que le temps des bonnes grâces soit bien loin derrière.

Bien avant les élections de mars et avril 2011, le président de la République avait déclaré publiquement avoir fait prendre un acte notarial à son ministre par rapport à la gestion qu’il faisait de certains dossiers de son département ministériel.  

Le comble fut les déclarations de Boni Yayi lors de sa rencontre avec les Igm il y a quelques jours. Le président avait évoqué le fait de malversations intervenues dans certains ministères du gouvernement. Il s’agit d’une magouille qui avait pour but de faire payer au Bénin 53 milliards de F Cfa en lieu et place de 14 milliards aux créanciers de l’Etat. Au cours de la rencontre le président, dans des termes à peine voilés, a épinglé le ministère des transports comme celui qui a été le plus le terrain de manifestation de cette grande malversation qui aurait fait perdre au Bénin plus de 40 milliards de F Cfa. Or ce ministère a été géré, à l’époque des faits, par l’ancien ministre Nicaise Fagnon. Pour que Boni Yayi épingle aussi clairement son ancien ministre des transports, l’accusant de vives voix d’être présumé complice de malversations, il doit être question de faits gravissimes.

Il faut dire que depuis quelques temps le président de la République ne rate plus d’occasion de remettre de l’ordre dans la maison Bénin. Dans ce cadre aucun aspect, aucun département de gestion des affaires de l’Etat n’est oublié. A y voir de très près, Boni Yayi revient sur tous les dossiers qui sont émaillés  d’irrégularités. Il demande à chaque fois désormais que les dossiers pilotés par ses collaborateurs soient audités pour y détecter quelque magouille. Cette attitude du chef de l’Etat a été clairement remarquée depuis la nomination des Inspecteurs généraux des ministères. Puis après ce fut le tour des directeurs des sociétés d’Etat de se voir coller aux fesses des auditeurs internes qui sont, contre toute attente, des intendants militaires.

Cette politique de mains propres  a commencé par coûter un peu cher à l’ancien ministre Nicaise Fagnon. (Lire le communiqué sorti à cet effet)

 

Claude ALOFA

 

Communiqué

Marché des vitres teintées ; suite aux informations  parvenues au chef de l’Etat quant aux irrégularités qui ont entouré l’attribution dudit marché à la société Greco Security, Le président de la République, chef de l’ Etat, chef du gouvernement, le président Boni Yayi a décidé de faire abroger, dans la cadre de sa  politique de bonne gouvernance, l’arrêté signé  par l’ancien ministre Nicaise Fagnon concédant cette activité à la société Greco Security pour compter du mardi 12 juillet 2011

La dite activité sera transférée provisoirement à la DGTT (Direction général des transports terrestres). Il est par ailleurs demandé au nouveau ministre des transports d’ouvrir ce marché à concurrence par appel d’offres.

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article