A la faveur d'une Journée de réflexion au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo : Le Prd donne sa position sur la révision de la constitution samedi prochain

Publié le par L'informateur

Le parti du renouveau démocratique de maître Adrien Houngbédji projette une journée de réflexion le samedi prochain sur la révision de la constitution. L’événement aura lieu le samedi 31 mars 2012 au stade Charles  de Galle de Porto-Novo à partir de 10 heures. Cette journée connaîtra la participation de tous les membres du bureau politique et de la direction exécutive nationale du  parti. Il y aura aussi les députés, maires et cadres du parti.  Les responsables du parti ont pensé réserver  une journée entière à ce débat compte tenue de son importance pour la nation. En tant que premier parti de l’opposition, le seul de l’union fait la nation à pouvoir former à lui seul un groupe parlementaire, ce débat l’interpelle  comme il interpelle tous les autres partis du pays. C’est d’autant plus vrai qu’un silence pourrait être considéré comme une complicité. Comme on le sait, beaucoup de voix s’élèvent déjà dans le pays pour dénoncer la révision telle qu’elle est conduite. Le prd  ne s’écartera certainement pas de ces réflexions qui exigent un large débat national sur le dossier. En plus de l’organisation de la société civile et du front citoyen contre la révision de la constitution, d’autres regroupements voient le jour au fur et à mesure que le temps passe. C’est donc de bon droit que le prd se prononce.  Cette activité, la première après le congrès au cours duquel ce parti a réaffirmé qu’il est dans l’opposition  se prépare activement.  Et selon certaines indiscrétions, il sera certainement question au parti de donner sa position sur l’opportunité ou non de réviser la constitution du 11 décembre 1990. Comme on devait s’y attendre, les réflexions reconnaîtront que la constitution doit être révisée. Mais il est clair que le parti trouvera des arguments  pour dénoncer la précipitation avec la quelle ce dossier est conduit. Ils attaqueront sans doute le fait que ce dossier de la révision de la constitution soit programmé au cours d’une session extraordinaire qui ne dure que 15 jours.  En bon parti d’opposition, le parti du renouveau démocratique  dira que cette précipitation cache quelque chose. En cela, ils pourront dire que c’est  pour changer la république pour permettre un autre mandat à l’actuel président de la république  de se maintenir au pouvoir. Il n’est pas exclu que le parti sorte une déclaration pour dire les conditions qui doivent être réunies avant toute révision de la constitution.

Geoffroy Wusa

Publié dans Politique

Commenter cet article