3ème phase de la Lépi : Luc Atrokpo dénonce les piétinements dans le Zou

Publié le par L'informateur

Le sabotage  de la troisième phase de la Lépi devient une règle dans les fiefs de l’opposition. L’enregistrement des donnés biométriques en cours au centre Bénin n’a pas échappé à la triste règle. En effet, les populations du département du Zou/Collines en général et celles de Bohicon en particulier sont victimes de l’impréparation de la Cps/Lépi.  Le maire Luc Atropo appuie sur  la sonnette d’alarme. «Je crois que Bohicon fera exception à la règle. Mais les choses ont été développées de façon orchestrée et organisée. Je ne sais pas si c’est savamment. Le résultat est alarmant. La population est sortie massivement pour se faire enregistrer. Mais les matériels biométriques ne répondent pas. Sur les 119 chargeurs, 19 seulement fonctionnent. Les batteries, les imprimantes et les groupes électrogènes ne marchent pas. Un seul technicien s’occupe de tous ces appareils. Les agents enrôleurs ne sont pas motivés. Sur 25 conseillers communaux, une dizaine n’a pas retrouvé leurs noms.  Imaginez ce que vivent les populations. On est 25% depuis 10 jours. Je tire la sonnette d’alarme.  Au niveau de Bohicon, on ne peut plus tenir dans le délai… », s’indigné, sur Canal 3 Bénin, le maire de Bohicon Luc Atrokpo qui plaide pour la prorogation du délai de la 3ème phase de la Lépi dans le département du Zou/Collines. En tout état de cause, l’enregistrement des donnés biométriques a du plomb dans l’aille au centre Bénin. Comme dans les départements de l’Ouémé/Plateau, l’Atlantique/Littoral et le Mono/Couffo, la 3ème phase de la Lépi est en passe  d’échouer dans le Zou/Collines. La Cps/Lépi de Nassirou Bako-Arifari continue d’étaler ses limites avec en toile de fond l’impréparation manifeste.

Aziz IMOROU

Publié dans Actualité

Commenter cet article