Après le décès d’un de ses adeptes : Le roi Ogboni Inoussa Oba Oluwa en prison.

Publié le par L'informateur

Sale temps pour la fraternité Ogboni du Bénin. Notamment pour la confrérie basée à Parakou dans la partie septentrionale du pays.

En effet, depuis le vendredi 19 décembre 2008, le chef de ce couvent qui se réclame roi des Ogboni  du Bénin est déposé à la prison civile de Parakou. Et avec lui, un de ses adeptes. Celui-ci répond du nom de Bachirou Taïrou. Après la période de la garde à vue au commissariat de la ville, ils ont été présentés au juge du 1er cabinet du tribunal de 1ère instance de Parakou qui, après avoir apprécié les faits, les a placés en détention préventive. Dans le rang des fidèles de Inoussa Oba Oluwa , on pense que si le juge en est arrivé à ce niveau, c’est bien beaucoup plus pour leur sécurité face à la furie des parents de la victime.

Il faut préciser que celui qui se considère comme roi, c’est-à-dire chef suprême de Ogboni s’est retrouvé dans une situation de privation de liberté à la suite du meurtre d’un de ses jeunes fidèles. Le regretté (plus connu sous le nom de Oto) qui servait dans le palais de Inoussa et aurait succombé après un traitement que d’aucuns qualifient de dégradant pour un homme. Selon les déclarations faites devant la police, Inoussa reprochait à Oto d’avoir raquetté un client venu de Porto-Novo, ce qui est contraire aux normes à la confrérie Ogboni. Et pour corriger le forfait, il lui faut respecter la tradition en infligeant au fautif une sanction c’est-à-dire des fouets.

Oto qui sert également dans une station radio de la place est donc passé de vie à trépas après ces traitements punitifs. L’enterrement a suivi aussitôt.

Mais par la suite, un des frères du défunt qui voulait en avoir le cœur net sur les conditions du décès de Oto a, par la suite, saisi la police qui s’est mise sur ce dossier de meurtre.

 

Bertrand W. Dègan

Publié dans Actualité

Commenter cet article