Critiques des actions du gouvernement : Les vérités de Lazare Sèhouéto à ses militants du Zou

Publié le par L'informateur

Accompagné  des députés Désiré Vodonou et Eric Houndété, le président de l'alliance Force clé Lazare Sèhouéto a  procédé, le 14 décembre 2008, à l'installation des structures de son parti dans le département du Zou. Occasion pour lui de faire des révélations à ses militants dans le cadre de la gestion des affaires de l'Etat sous le docteur Boni Yayi.

 

Le leader de Force clé Lazare Sèhouéto a rencontré, en premier lieu, ses militants de la zone Agonli à Covè. Ils sont nombreux venus de Ouinhi, Zagnanado et Covè à répondre à son appel. En ce qui concerne le plateau d'Abomey, les militants de Za-Kpota, Zogbodomey, Bohicon, Abomey, Agbangnizoun et Djidja ont accueilli leur président à la maison du peuple de Goho. Et partout, il a tenu le même discours pour dénoncer la gestion des affaires publiques à l'ère du changement.

En effet, l'enfant terrible de Zogbodomey a tiré à boulets rouges sur le gouvernement Boni Yayi. Selon lui, le développement équilibré n'est pas respecté au sommet de l'Etat. Il a mis l'accent sur certaines pratiques à caractère régionaliste. "Sur 25 chauffeurs recrutés dans un ministère, 22 sont du Nord et les 3 restants sont des Collines. Personne n'a le permis de conduire à Covè et Bohicon ? Et on nous parle du développement équilibré.  Ce n'est pas tout.  Au moment où des cadres du Zou jubilent pour les 4 milliards destinés à la réhabilitation du plateau d'Abomey, le gouvernement accorde 9 milliards à la commune de Tchaourou dans le budget 2009. C'est le développement équilibré dont-on parle ? Ces fameux exemples sont légion à l'ère du changement. Encore, les organes de  presse publique sont ouverts au  seul parti-Etat comme en période révolutionnaire. Et voilà, pourquoi le G4, G13 et Force clé se sont levés pour sauvegarder les acquis de la conférence des forces vives de la nation.....", a-t-il expliqué pour éclairer ceux qui ont voulu savoir ce qui est à l'origine du blocage à l'Assemblée nationale. En évoquant la métaphore de Bruno Amoussou qui a fait le tour du monde, le leader de Force clé Lazare Sèhouéto a fait remarquer que la corruption est devenue la mode de gestion sous le successeur du général Mathieu Kérékou. "Le G4, G13 et Force clé combattent la mauvaise gestion au sommet de l'Etat. Comment comprendre que le gouvernement veuille réfectionner le Cic de Cotonou à 7 milliards lorsqu'on sait que le président Soglo l'a construit à 4 milliards de francs.  Encore, un mètre linéaire de la clôture du camp Bio-Guerra a coûté près de 300.000f. Surtout, la fête de l'indépendance à Abomey a coûté 1,5 milliards. En 2008, le gouvernement a décaissé 3,5 milliards pour la même fête à Parakou. C'est cela la prospérité partagée dans un Bénin émergent ?...",  s'est-il indigné.

Enfin, l'ancien ministre de l'agriculture de Kérékou a installé les structures de Force clé qui seront habilités d'informer les militants à la base en temps opportun. Il a demandé aux militants Rb et Force clé de se mettre ensemble pour le même combat.

 

Aziz IMOROU

(Br/Zou-Collines)

Publié dans Actualité

Commenter cet article